« Vigile », Hyam Zaytoun, 2019, Le tripode

Une histoire qui fait battre le cœur du lecteur. De cœur, il en est beaucoup question dans ce récit.

Hyam Zaytoun écrit une longue lettre à l’homme qu’elle aime pour lui raconter comment son cœur à elle s’est remis doucement à battre quand son cœur à lui s’est arrêté. Elle prend son stylo, parce que celui de son homme «est en tombé en panne», et il ne sait pas, pendant cette longue semaine, ce que tous ceux qui l’aiment ont traversé. Elle devient la vigile de son corps pendant qu’il se bat pour revivre. Et les mots qu’elle lui dit, le «tu» qu’elle emploie, l’émotion qu’elle soulève, font de ce récit une histoire d’amour poignante et douce à la fois.

J’ai aimé cette femme au bord du désespoir qui développera une force inhumaine pendant les 30 minutes que durent le massage cardiaque. Ce massage qui sauvera l’amour de cette maman, sous les yeux de leurs enfants… une héroïne.

J’ai aimé tous ces personnages qui par des mots, des gestes, des regards, l’aident à traverser ce monde qui s’est effondré.

Des phrases courtes, parfois non verbales, rendent son récit original et percutant.

Ce premier roman d’Hyam Zaytoun a conquis de nombreux lecteurs… j’en fais dorénavant partie et j’espère que je vous ai donné envie de le lire.

Qu'en dites vous ?

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :