« Un secret », Philippe Grimbert, 2004, Grasset, Audiolib, lu par l’auteur

Le narrateur, né en 1948, est un enfant chétif, fragile et sent bien qu’il ne fait pas la fierté de son père. Lui, l’athlète, marié à cette femme si belle, si sportive qu’est sa mère, Tania.

Une tension palpable habite leur vie, une retenue permanente les tient tous les trois à distance de leurs relations parents/enfant. Pourtant Maxime et Tania sont des parents bienveillants, font découvrir Paris à leur enfant, entretiennent un foyer chaleureux.

Mais l’enfant souffre de cette distance et de cet isolement. Il s’invente un grand frère, nourrit une imagination morbide, se réfugie dans les livres, l’écriture, excelle à l’école et admire ses parents sportifs en silence.

Une seule personne confie à l’enfant quelques détails de la vie « d’avant » sa naissance, Louise. Un avant fait d’humiliation, de honte et de guerre. Louise, cette vieille amie de la famille, pourtant, attendra qu’il soit prêt pour lui révéler… « le secret ».

_____

Merci Audiolib pour cette écoute gratuite pendant le confinement. C’est une des plus belles histoires qui m’ait été donnée d’entendre ou de lire, même si j’ai franchement pleuré en arrachant mes mauvaises herbes.

C’est mon deuxième livre audio. Avant, quand je travaillais au jardin, j’écoutais des poscasts de France Inter et France Culture. Maintenant, j’écouterai des livres audios. Quand je regarde le carré que j’ai désherbé hier, je retourne comme par magie dans les années 50, avec la merveilleuse voix de Philippe Grimbert et cette histoire absolument bouleversante.

Si vous l’avez dans votre bibliothèque, lisez-le vite. Sinon, vous savez où cliquer pour l’écouter… (ici)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :