« Un monstre et un chaos », Hubert Haddad, 2019, Zulma

Alter vit dans un shtetl en Pologne avec Ariel, son frère jumeau, et Shaena, peut-être sa mère, peut-être sa sœur, chez un oncle taciturne qui a bien voulu les recueillir.

En 39, les Allemands ravagent la bourgade, violent les femmes, massacrent les habitants; Alter, après avoir assisté impuissant à l’assassinat de son double, parvient à fuir, et d’errances en refuges hasardeux, se trouve prisonnier du ghetto de Lodz.

Chaïm Rumkowski, prétendant aider son peuple, dirige le ghetto et vend la main-d’œuvre juive à l’industrie allemande en échange de semaines de survie, de cargaisons de pomme-de-terres, d’une vie « civilisée » à l’intérieur du ghetto: des écoles, des théâtres, des garderies restent ouverts pour continuer d’alimenter culturellement les êtres décharnés qui y vivent.

Alter lui-même trouve refuge dans un théâtre de marionnettes où il redonne vie à la perfection à Ariel, au point de ne plus distinguer le vrai de la marionnette quand les deux frères sont sur scène.

____

La Shoah n’a pas livré tous ses mystères et horreurs, et c’est un angle nouveau que l’on découvre à travers cet incroyable roman de Hubert Haddad: le ghetto de Lodz fermera ses portes deux ans après celui de Varsovie, grâce au « roi Rumkowski », qui en collaborant avec les nazis sauve les plus vaillants esclaves juifs, sacrifiant les malades, les vieux et les enfants: « Vous me voyez anéanti. Un Juif brisé se tient devant vous… Pères et mères, donnez-moi vos enfants! » clame-t-il dans un célèbre discours.

L’horreur dans toute sa splendeur!

____

Le style littéraire de l’auteur est trop soutenu pour moi, devant revenir en arrière, prendre le temps de comprendre certains passages très lyriques, ceci mêlé à la culture Yiddish que je ne connais pas, aux noms polonais ou allemands, et à une partie de l’histoire qui m’était totalement inconnue. Cette lecture laborieuse m’a tenue à distance de l’histoire.

Même si j’aurais préféré une narration plus abordable afin de rendre ce roman accessible au plus grand nombre, je suis satisfaite de m’être plongée dans cette partie de l’Histoire que nous devrions tous connaitre et que je vous recommande.

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :