Afin de mieux plonger dans l’univers nordique de Symbiøse, voici quelques visuels des tenues courantes.

Les capes

Pour se protéger du froid ou simplement pour le style, la cape est plus qu’un vêtement. Elle est la première image que l’on a d’une personne. Si les moins fortunés se contentent d’une cape chaude et pratique, les plus riches en ont fait un véritable accessoire de mode. En cuir, en laine, courte, longue, à capuche, tailleur de capes est devenu un métier à part entière.

La cape d’hiver

Elle est souvent faite en laine de grål, un tissu léger et souple, mais suffisamment chaud pour permettre aux travailleurs extérieurs de supporter le froid des hivers les plus rudes. L’absence de manches la rend pratique et sa longueur est idéale pour protéger le reste des vêtements. Elle est imperméabilisée à son extrémité inférieure pour pourvoir traverser la neige. 

On peut la trouver dans une large gamme de couleurs. Différentes fourrures pour la capuche sont également disponibles.

La cape de Voyage :

Essentiellement utilisée par les Protecteurs lors de leurs expéditions, elle doit se fondre dans le paysage neigeux. La coupe est adaptée pour la monte. Elle ne gêne pas les mouvements, tout en recouvrant les jambes afin de les protéger du froid et de la neige lors des longues étapes. Le tissu est conçu pour ne pas s’alourdir avec la neige et ne pas se rigidifier avec le froid. Elle est le plus souvent doublée de fourrure sur toute sa longueur et possède une large capuche. 

La cape d’apparat :

Comme son nom l’indique, les Protecteurs ne sortent cette cape que lors de manifestations exceptionnelles. Défilés, adoubements, etc… L’extérieur blanc est symbole de pureté, tandis que l’intérieur rouge représente le sang des drakøns, de la même manière que le bouclier rouge de l’emblème d’Isstådel. 

La cape d’été :

L’hiver dure plus de 8 mois sur 15, mais l’été n’est pas chaud à proprement parler. Il est moins froid. La cape est souvent plus légère, en cuir et sans fourrure. Habituellement les deux pans ne se ferment pas l’un sur l’autre comme les capes d’hivers puisqu’il n’est pas nécéssaire de se couvrir autant. Elle est plus courte, la neige étant nettement moins haute l’été.

Les accessoires :

Les gants sont le plus souvent faits en deux parties : une plus fine qui épouse les doigts, recouvert d’une seconde en cuir fourré qui englobe les deux derniers doigts et laisse le bout des trois premiers libres. Cette découpe permet de garder sa dextérité.

Peu de personnes utilisent les écharpes, elles sont encombrantes au quotidien. Leurs sont préféré le bånask, où le visage est couvert en entier, sans laisser de place au courant d’air. 




Partager sur facebook


Partager sur twitter


Partager sur google


Partager sur pinterest


Partager sur whatsapp


Partager sur email