Freya, jeune guerrière de 20 ans, est enfin devenue Protectrice d’Isstådel, son rêve depuis toujours. Elle est faite pour cette vie. Elle manie l’épée comme elle respire.
Elle et ses trois nouveaux compagnons d’arme se voient intégrés à la prochaine campagne pour exterminer le nid de Drakøns, ces infâmes créatures qui ne cessent d’attaquer Isstådel.
Malheureusement, manquant cruellement d’expérience elle est grièvement touchée. Cette blessure lui ouvrira les yeux. Tout ce qu’elle croyait savoir n’était en fait que mensonges et complots…

Entrez dans un univers où la nuit et le froid serons votre quotidien et faites la connaissance de Freya et Celeste, deux jeunes filles aux antipodes l’une de l’autre qui pourtant ne feraient rien l’une sans l’autre. 
Magie, animaux étranges, épées et armures, découvrez un moyen âge fantastique sublimé par l’âme de guerriers nordiques !

Elle se releva précipitamment, ignorant la douleur, et le chercha du regard. Elle aperçut un coin d’écharpe qui dépassait à quelques mètres sur sa gauche. Elle se jeta au sol et se mit à déblayer la neige frénétiquement. Elle porta la main à sa bouche. Les doigts tremblants, elle écarta les lambeaux imbibés de sang. Son bébé…
- Vous connaissez les règles… les survivants seront Protecteurs ! Que Thuun guide leurs lames vers la victoire… Je déclare le début de la troisième et dernière épreuve ! La cloche retentit. Les deux portes à l’opposé l’une de l’autre coulissèrent dans un grincement sinistre. Les quatre compagnons se placèrent instinctivement dos à dos, les yeux scrutants le noir.
Cher Journal, Je recommence à faire des cauchemars. Je vois du sang. Sur mes mains, sur mon visage. Ce n’est pas le mien, je le sais. J’étouffe. J’essaie de crier, mais je ne peux pas. J’étouffe. Je ne me réveille pas. Je n’y arrive pas. Je me débats de toutes mes forces, mais j’étouffe. Le corps de ma soeur m’écrase. Elle est morte elle aussi. J’assiste une nouvelle fois à cette scène. Je suis impuissante, tout comme ce jour-là. Peu importe le nombre de Drakøns que je tue, je reste impuissante. Ils ne reviendront pas. Ils sont morts. Cher journal, j’ai peur de fermer les paupières. Je ne supporte plus de voir la douleur tordre leurs traits. La nuit je vagabonde dans le château. Je suis épuisée. Je les hais cher journal. Les Drakøns, je les hais. Ils m’ont tout pris.
Ses yeux furent absorbés tout entiers par l’immense statue qui s’élevait derrière la Grand Protectrice, au pied de deux immenses escaliers qui s’élevaient vers les étages. Sculptée dans cette même pierre noire et lisse, elle représentait un drakøn adulte, l’allure fière et les ailes grandes ouvertes. L’animal dressait un poitrail orgueilleux et semblait promener sur l’assemblée un regard transpirant le dédain.
— C’est dangereux. Elle sera au plus près de Freya. Celeste est le pantin de la Grande Protectrice, ne l’oubliez jamais. Des rumeurs courent comme quoi elle aurait tué les Protecteurs qui ne rentraient pas dans le rang. Il ne faudrait pas me payer cher pour le croire. Si elle le lui demande, Celeste tuerait Freya sans la moindre hésitation. Vous ne l’avez jamais vu sur un champ de bataille… Sa violence n’a d’égale que sa froideur. Elle ne tue pas les drakøns, elle les massacre.
Précédent
Suivant

Bjørn Gunstensson

Âge : 24 hivers Poids : 95 Kg Taille : 1,95 m Rôle : personnage secondaire Description : Son visage anguleux et mal rasé lui donne cet air constamment perdu qu’il arbore toujours. D’un brun assez clair, il porte sa tignasse de cheveux aussi mal

Mågiskblast

Adepte des combats rapides au corps à corps, Freya se voit offert deux épées longues d’une quarantaine de centimètres, les Mågiskblasts. Les lames sont faites de stålglass, une pierre transparente  extrêmement dure, les rendant incassables.  Au creux de la gouttières sont gravées trois runes qui

Les capes

Pour se protéger du froid ou simplement pour le style, la cape est plus qu’un vêtement. Elle est la première image que l’on a d’une personne. Si les moins fortunés se contentent d’une cape chaude et pratique, les plus riches en ont fait un véritable

Le Røgn

Poids : une cinquantaine de kilos Taille : entre 0,7 et 1,10m Espérance de vie : entre 7 et 10 hivers Description : mince et rapide, il est très haut sur pattes pour fuir les prédateurs sans être gêné par la neige. Son pelage blanc

S'inscrire la Newsletter,

et recevoir les nouveaux articles chaque semaines