“Sororité”, dirigé par Chloé Delaume, 2020, Points

Mon correcteur d’iPhone me propose “sorority” mais me souligne “sororité”! Ça en dit long sur le sens de ce mot. Il n’existe pas.
Ce qui ne s’énonce pas n’existe pas.

Sororité n.f.
Pendant féminin de la fraternité masculine. (wiktionary)
Concept féministe qui se développe en réaction à la notion de fraternité. (Ecosia)
Attitude de solidarité féminine. (Larousse)

J’éprouve un malaise à me dire que cette solidarité féminine ne se définit, la plupart du temps, que par réaction aux hommes.

Mais on ne va pas réécrire la passé: LA femme s’est construite dans l’invisibilité, LES femmes se sont construites dans la concurrence.
Comment un tel sentiment, la sororité, pourrait-il avoir une quelconque place ou valeur dans ces constructions?

Le terme fait donc tout juste son apparition dans le grand public. Merci #MeToo! Et comme de nombreuses femmes, je le découvre, j’essaye d’y mettre un sens depuis plusieurs mois.

Cet ouvrage est une mine. Il évite deux écueils: tomber dans l’acception de tous les comportements féminins aveuglément; en faire un phénomène de mode.

La profondeur des textes de chacune de ces femmes, autrice, metteuse en scène, journaliste, chanteuse, activiste… la diversité des visions et des approches de la sororité, enrichissent ce concept essentiel à un monde qu’il est nécessaire de faire évoluer.

Elles se rejoignent souvent sur le fait que la sororité s’apprend, se réfléchit et par conséquent, la “non sororité” se comprend.

J’ai été particulièrement interpelée par 5 textes. Ceux de Lola Lafon, Lauren Bastide, Ovidie, Alice Coffin et Estelle-Sarah Bulle. Je me suis d’ailleurs empressée d’emprunter “Là où les chiens aboient par la queue” de cette dernière. J’ai aussi l’intention de lire “Le génie lesbien” d’Alice Coffin.
J’ai noté quelques podcasts bien tentants.

Je conseille bien sûr cet ouvrage à toutes les femmes intriguées par le concept. Ces visions, sans assener de vérité, donnent a réfléchir à nos rapports.

Un grand bravo aux Éditions Points pour ce petit ouvrage très abordable!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

1 comments On “Sororité”, dirigé par Chloé Delaume, 2020, Points

  • Moi aussi je pense ce mot, je le malaxe et je tente d’intégrer de la sororité (mon correcteur me met sonorité) dans mon mode de pensée. Je tente de ne plus juger mais de comprendre.

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :