« Rosa », Marcel Sel, 2017, Onlit-éditions

Maurice est un trentenaire en pleine « adultlescence »: entretenu par son père, en dilettante, volage, scribouillard à ses heures perdues, il ne fait pas grand-chose de sa vie. Jusqu’au jour où son père, qu’il appelle Le Père, lui demande d’écrire un roman contre rémunération. Ce père qui ne lui a jamais rien demandé, qui jetait ses poèmes d’enfant à la poubelle, qui l’appelle Le Fils ou Momo, le menace de lui couper les vivres s’il refuse cet affreux chantage.

Qu’à cela ne tienne. Maurice détient contre son père une arme redoutable: le secret de Rosa, la mère du Père. Il va la lui raconter, lui révéler l’Italie fasciste où tous se complaisaient, le nazisme, la trahison qui a noirci leur famille et les a fait fuir à Bruxelles. Car Maurice est le seul à connaitre ce lourd secret.

Mais ce futur roman pourrait bien bousculer tous les non-dits et toutes les rancœurs qui gangrènent Le Père et Le Fils.

Je n’ai pas le coup de cœur facile, mais là il est énorme. Tout est à sa place: l’écriture, les mots, le romanesque, l’histoire, l’Histoire, les voix, l’amour, l’amitié, la nostalgie. Tout sonne juste et beau.

Grâce au challenge Varions les éditions lancé par Madame Tapioca et Margot de Librairie en folie  je découvre un auteur et j’ai déjà commandé le deuxième roman de Marcel Sel.

Vous ne trouverez que quelques avis sur ce roman, et pourtant, derrière cette couverture dorée se cache une pépite en or.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Onlit Éditions; un catalogue riche et varié à découvrir 👉🏼

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :