“Réparer les vivants”, Maylis de Kerangal, 2015, Gallimard

Ouch 😣

Simon Limbres, 17 ans, est cérébralement mort après un accident de la route. Quelques secondes d’inattention ont suffi et pour les parents de Simon, l’équipe médicale, le ponte de Paris, Simon devient un corps, mort-vivant, qu’il faut achever pour en sauver un autre.

Une inconcevable réalité.

Et nous, pauvre lecteur, allons accompagner Simon de ses minutes de bonheur sur la plage, surfant sur l’insouciance, à ce nouveau corps, un peu plus vivant, qui attend d’être réparé.

Maylis de Kerangal ne nous épargne rien de ces minutes cruciales, de ces parents anéantis, de ces soignants épuisés, broyés par le métier incroyable qu’ils font.

C’est… pfou…
Mais ça n’arrive qu’aux autres hein?! C’est bien connu.

Lu en version papier et écoutez en partie en audio avec Écoutez Lire qui nous offre une version aussi poignante que le livre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

1 comments On “Réparer les vivants”, Maylis de Kerangal, 2015, Gallimard

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :