«Monument national», Julia Deck, 2022, Les éditions de minuit

Dans ce petit château de la forêt de Rambouillet, vit Serge, sa troisième épouse et leurs jumeaux Orlando et Joséphine. C’est cette dernière qui nous raconte la ruine de leur château et de leur famille.

Serge est une star nationale du cinéma français, si populaire que les Macron s’invitent à sa table pour montrer leur côté «près de peuple».
La famille est entourée d’une armée d’employés plus truculents les uns que les autres.

C’est Cendrine la plus exemplaire. Mais l’employée parfaite existe-t-elle?
Avant de rentrer au service de la famille comme nurse, on sait qu’elle vit sous une fausse identité, qu’elle est caissière au U et partage sa vie avec son gamin de 7 ans très attachiant.

Serge et sa jeune épouse Ambre ont énormément d’argent. Celui-ci dort sur un compte off-shore des Caraïbes où toute la troupe se rend régulièrement pour ponctionner quelques valises de billets.
Lorsque qu’arrive le confinement, plus moyen d’y avoir accès. C’est le point de départ d’une réaction en chaîne qui provoquera la dégringolade de cette famille, dégringolade bien facilitée par un membre de son personnel décidé à leur nuire.

Julia Deck s’amuse entre les genres littéraires sans s’embarrasser d’aucun code. Vaudeville, satyre politico-sociale, polar… le mélange est maîtrisé et cruellement drôle.

Lire Julia Deck ou cette maison d’édition sans une bonne dose d’humour cynique et de second degré c’est passer à côté d’une plume subtilement littéraire et d’une histoire drôle et pas du tout (mais non pas du tout) inspirée de familles du showbiz ayant vraiment existé.

Encore une fois, j’ai adoré lire cette autrice. Si vous avez lu et aimé Propriété privée, ne manquez pas celui-ci, c’est dans la même veine, en plus grinçant et vous pourriez bien y croiser quelques personnages déjà connus.
Si vous ne connaissez pas, c’est l’occasion!

Je recommande. Vraiment. Vraiment.

Qu'en dites vous ?

En savoir plus sur Les Carpenters racontent

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture