« MOH, Palestinien mais presque », François Begnez, Céline de Gemmis, 2019, La Boîte à Bulles

Mohamed vit en Cisjordanie, dans une famille nombreuse, aimante, dont les principes éducatifs sont: ne pas se mêler de politique et faire des études.

Mais Moh est plein de questions et une grande partie de l’histoire de la Palestine lui est cachée, tant par ses parents que par l’école.

Un soir, alors qu’il n’a que 13 ans, il s’approche d’une manifestation, pour tenter de comprendre, est arrêté par l’armée israélienne, torturé et condamné à 8 mois de prison.

Il ne sera plus jamais le même: en prison il découvre les différentes organisations de défense de la Palestine, il apprend l’histoire de son peuple, l’activisme, le terrorisme, la résistance…

Après une adolescence tourmentée entre s’impliquer, étudier, obéir à ses parents, obéir à Israël, l’activisme, l’amour… Mohamed pourra-t-il continuer de vivre dans ce pays qu’il aime tant mais qui ne connait que la guerre depuis trois générations? Mohamed est-il un résistant? Un terroriste?

______

L’histoire de Mohamed est une histoire vraie, mais elle pourrait être l’histoire de milliers de Palestiniens vivant en Cisjordanie et à Gaza. Cette bande dessinée m’a attirée quand je suis tombée dessus au festival « Quai des bulles » et me permet de continuer d’explorer un nouveau point de vue sur ce conflit.

Il est de notre devoir de nous informer, car l’Europe est entièrement responsable de ce qui se passe aujourd’hui dans ce coin du monde en guerre depuis 1948!

À lire! Beau, intelligent, instructif, émouvant, captivant.

Pour des extraits 👉🏼 La Boite à Bulles.

Qu'en dites vous ?

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :