“Mauvais genre” Chloé́ Cruchaudet, 2018, Delcourt/Mirages

1910, Louise et Paul, 17 ans, très pauvres, se marient. 

1911, Paul part faire ses 3 ans de service puis c’est la Grande Guerre. L’horreur. L’enfer. Le traumatisme. Il se blesse volontairement puis déserte.

Louise cache son mari, mais celui-ci étouffe dans sa chambrette. Il se travestit, apprend à se tenir comme une femme et recommence à vivre. Après l’armistice, les déserteurs sont toujours recherchés. Paul reste donc Suzanne.

Paul est un séducteur. Il continue de séduire, joue à des jeux sexuels au bois de Boulogne avec de nombreux.ses partenaires, entraine sa femme dans ses orgies.

Il boit, il est violent. Mais Louise l’a dans la peau. Ça sent le drame…

Magnifique BD inspirée de faits réels. Une histoire qui se déroule dans les années folles mais qui questionne le genre et se trouve très actuelle. Sommes-nous tous surs d’être complètement homme, complètement femme? Avons-nous déjà̀ tenté de jouer à l’autre sexe? Et si nous aimions ça?

Je vous conseille cette BD, tirée d’un livre de 2011, “La garçonne et l’assassin” de Fabrice Virgile et Danièle Voldman.

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore le graphisme de Chloé Cruchaudet et son choix monochrome, où se glisse le rouge pour suivre nos deux personnages.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :