Mars au féminin

En mars, sous l’impulsion de mon club de lecture et de ma librairie, je lis féminin. L’idée étant de mettre en valeur les autrices pendant 31 jours, toute initiative est donc à prendre. Longtemps les femmes ont été invisibilisées. Pas seulement dans la littérature, mais aussi dans la peinture, la sculpture, la musique. Les virtuoses féminines dans tous ces domaines existent, mais on les pousse facilement vers la sortie, on les publie sous des noms masculins, voire, on leur vole leurs œuvres pour les attribuer à des hommes, jusqu’à ce mot « autrice » interdit pas les académiciens au XIXe siècle.

Les femmes sont bien sûre capables de tout écrire: essais, sciences, littérature, pédagogie, médecine… mais restent pourtant les grandes absentes des classiques étudiés à l’école.

Grâce à des chercheuses comme Sarah Sauquet, on les découvre tous les jours un peu plus sur son appli Un Texte Une Femme et bientôt dans son anthologie publiée chez Librisphera.

Un jour, peut-être, cette réhabilitation n’aura plus lieu d’être…

Voilà donc ma sélection pour ce mois de mars. Elle est complètement utopiste puisque je peux au mieux lire 10 livres par mois.

Vous remarquerez des ouvrages de bloggeuses. Mais oui mesdames, on n’a pas besoin d’avoir un master en littérature ou d’avoir fait Khâgne pour prendre la plume. Ceux qui disent qu’écrire est un métier, n’ont pas tort, mais comme tout métier, il peut s’apprendre au cours d’une vie.

Bon « mars au féminin » et n’oubliez pas messieurs, cette visibilité peut être aussi faite grâce à votre participation.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :