Ce qui marque avant tout dans ce splendide roman, c’est ce sentiment d’avoir voyager dans un autre temps et dans un autre lieu. Le dépaysement le plus total. Le temps : la fin de l’époque stalinienne. Le lieu : Sibérie, la Taïga.

Pavel, réserviste, que la vie n’a pas épargné, se trouve embarqué avec 4 autres hommes que tout oppose pour une éreintante chasse à l’homme dans une nature hostile. Cette proie poursuit un but, rejoindre un archipel… un archipel d’une autre vie. Mais ces chasseurs ne sont pas ce qu’ils montrent, la raison de cette quête n’est pas vraiment ce qu’elle est, et la proie nous cache bien des surprises. L’écriture est riche, d’une grande qualité littéraire. L’histoire est composée « en matriochkas ».

Livre à lire quand le sommeil n’est pas une priorité, tant il est difficile à poser.

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :