“L’étoile brisée”, Nadeije Laneyrie-Dagen, 2021, Gallimard

Fabuleuse plongée dans l’Europe de la Renaissance: l’histoire se déroule de 1472 à 1522, principalement en Espagne, Italie du Nord, France, Allemagne et Londres, où le commerce est en pleine expansion.

Plusieurs personnages se dressent dans cette Europe en plein développement: un cartographe ami d’Amerigo Vespucci, un médecin, protecteur de Luther, une ancienne esclave, un commerçant protégé des Médicis…

De ces personnages, une immense fresque passionnante se dresse sur les chemins de l’Europe, vers l’Amérique qui vient d’être découverte et vers l’Afrique où commence la traite des Noirs à l’ouest, mais dominée par les Musulmans ennemis au nord.

Les Juifs sont les ennemis principaux de cette Europe fanatique catholique. Ils vivent cachés, harcelés. Les deux principaux personnages sont d’ailleurs sur les routes, exilés, pour échapper aux massacres subis en Espagne.
Même les réformistes protestants en Allemagne les haïssent.

Ce roman est absolument captivant. Malgré les 750 pages, une petite mémoire et une connaissance très parcellaire de cette période, je n’ai jamais été perdue ou déroutée. L’autrice fait un fabuleux travail à la fois didactique et subtil pour ne pas perdre ses lectrices, tout en restant passionnante.

La langue est littéraire, les personnages sont incarnés et pleins d’aspérités. Il leur manquera peut-être un brin de romanesque et de passion, mais il y a tant à prendre dans ce pavé impressionnant de richesse et de savoir que ce n’est pas gênant.

Vraiment, amatrices de romans historiques, c’est LE roman de l’année 2021 à ne pas manquer!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?