« Les yeux rouges », Myriam Leroy, 2019, Seuil

Denis c’est le parfait connard, celui qui pense que dans l’espèce humaine, il y a une hiérarchie: l’homme blanc, hétéro, de droite, travailleur, qui ouvre sa gueule et va à ses fins peu importe les moyens. Le représentant idéal de cette suprématie blanche étant, pour Denis, Vladimir Poutine.

En dessous, il y a les femmes, les jolies, celles qu’on sort comme des trophées, qui cuisinent bien, restent dispo sexuellement et peuvent accessoirement sortir quelques phrases intelligentes.

Encore en-dessous, les femmes moches; puis très en-dessous, les cancrelats de la société: homos, immigrés, chômeurs…

Denis est-il une caricature? Chaque famille a malheureusement croisé un Denis.

Sauf que le Denis de Myriam Leroy ne la lâchera pas pendant des années: il va la harceler, la rendre malade, apeurée, isolée et profondément dépressive, sans que personne ne lève le petit doigt pour elle. Parce qu’entre nous, elle est bien bête de lui avoir répondu ce jour-là sur Facebook non? Et puis personnalité publique = exposition non? Elle l’a un peu cherché tout ce qui lui arrive…

_____

J’ai eu envie de lire ce roman dès sa sortie depuis la chronique de Juliette Arnaud sur France Inter; et puis non, je lis ici et là que le style n’est pas bon; et puis finalement je lis des avis très positifs d’autres lectrices dont je suis proche.

Cette histoire m’a glacée. J’ai failli le jeter au milieu du salon avant la page 45 tant le Denis m’était insupportable; mais le style choisit par l’auteure, le discours rapporté, est excellent, original, littéraire et m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page, tout en étant soulagée d’en sortir enfin!

À y réfléchir, je ne sais pas ce qui me pétrifie le plus dans cette histoire: Denis le pervers? les likeurs? les professionnels qui l’ont traitée comme une gamine attardée? ou l’entourage bien-pensant qui l’a laissée couler dans les profondeurs abyssales de la dépression et de la culpabilité? Avouez que cette dernière catégorie n’est pas mal quand même?!

____

Myriam Leroy, vous avez toute mon admiration.

Lisez ce bouquin!

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :