« Le joueur d’échecs », Stefan Zweig, 1943, lu par Édouard Baer, Audiolib

Le narrateur, un autrichien en partance pour l’Argentine, fait la connaissance, sur un paquebot, du célébrissime joueur d’échecs Czentović. Intrigué par son intelligence des échecs, alors que par ailleurs il sait à peine lire et écrire, le narrateur tente de l’aborder et d’en savoir plus.

Grace au hasard, à différents stratagèmes et à une grosse somme d’argent, il amène le grand champion à s’assoir à une table d’échecs pour jouer des parties insignifiantes et perdues d’avance pour ses adversaires. Il ne tire pas grand-chose de ses observations, jusqu’à l’intervention inattendue d’un joueur hors pair tombé du ciel, Monsieur B.

Il est demandé à cet inconnu de jouer le lendemain une partie officielle face à Czentović. Monsieur B accepte mais avant, il insiste pour raconter son histoire, afin d’expliquer qu’il n’est pas un joueur d’échecs comme les autres. En effet, l’histoire qu’il déroule, faite de geôle nazie, de torture psychologique et de folie est pour le moins inattendue. Monsieur B. ne prend-il pas un risque en jouant cette partie?

_____

Cette nouvelle, écrite par Stefan Zweig en 43 et publiée après son suicide, est un grand classique de la littérature mondiale. À lire absolument (elle existe en ebook gratuite) ou à écouter gratuitement pendant la période de confinement grâce à Audiolib qui nous fait ce généreux cadeau. Un cadeau d’autant plus riche que l’histoire est lue par Édouard Bear, dont la voix et la qualité de lecture sont parfaitement envoûtantes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :