«Le ciel par-dessus le toit», Natacha Appanach, RL2019, Gallimard – Sélection Goncourt 2019

Éliette, d’une beauté incroyable et à la voix envoutante, est maquillée et habillée comme une poupée sexy, exposée sur scène, pendant toute son enfance. À 11 ans, elle explose et fait un long séjour en établissement psychiatrique (ha oui ?? à notre époque on enferme des gamines de 11 ans chez les fous ??).

Adulte, paumée, elle a deux enfants, à dix ans d’intervalle, Paloma et Loup qu’elle élève dans une maison peu accueillante, sans un geste d’affection, froidement.

À 18 ans Paloma fuit, abandonnant son petit frère. Dix ans plus tard, celui-ci prend la voiture de sa mère pour rejoindre sa sœur, se fait arrêter par la police et finit en prison pour mineur (PARDON ??).

Là je vous ai remis l’histoire dans l’ordre. Tout est raconté par bribes, avec des répétitions absurdes, froidement. Certains trouveront le style poétique, je l’ai trouvé intello, « à la française », avec une impression que le manuscrit n’était pas terminé quand il a été envoyé à l’éditeur…

La manière de dépeindre ce drame familial comme il y en a des milliers n’a aucun intérêt : tout est survolé (120 pages), incohérent : un mineur est-il vraiment écroué pour avoir roulé à contre-sens sur l’autoroute ? Un mineur bénéficie-t-il d’une fouille corporelle avec gant et crème en prison ? Il y a longtemps que les détenus ne se font plus fouiller l’anus. Arrêtons avec les clichés de base ! Et je vous ai épargné l’accouchement dans le dispensaire avec le toubib qui tombe « amoureux » de la mère…

 

Vote : contre ! Encore un roman qui surfe sur un sujet de société sans en connaitre la réalité. Je vous conseille « Sale gosse » de Mathieu Palain tellement plus VRAI !

2 comments On «Le ciel par-dessus le toit», Natacha Appanach, RL2019, Gallimard – Sélection Goncourt 2019

Qu'en dites vous ?

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :