« Le Cid », Corneille, 1682 et « Le Cid en 4e B », Véropée, 2019, La Boîte à Bulles

Ma colère est pareille au poids de ce récit!

Comment peut-on laisser tant d’enfants démunis?

En lisant seul le Cid, môme de quatrième

De Chimène vois-tu le terrible dilemme?

L’élève le plus sage et le plus valeureux

N’opposera l’offense et les cœurs amoureux.

Rodrigue obéissant, fou d’amour pour sa belle,

Sauve l’honneur du père d’une vaine querelle;

Met Chimène au supplice en lui volant son père

L’obligeant à choisir entre deux êtres chers.

Jamais un quatrième, sans guide et sans adulte,

Ne saisira l’essence de cette pièce culte.

Et même Véropée, d’une BD comique,

Ne pourra atténuer solitaire panique.

Lisez-la cependant, ados comme parents,

Car on voit à quel points nos chers profs ont du cran.

Professeurs professeures, rois du confinement,

Qui ont accompagné nos joyeux garnements,

Jamais plus ne laissez détester nos classiques:

Corneille plus précieux que le collège unique.

Ils auraient pu en cours être si motivés;

Il ne fut accessible qu’aux foyers cultivées.

Pardon mon cher Corneille pour mes alexandrins:

On voit en essayant ton génie souverain.

En respectant les pieds vous pouvez commenter

Cette publication complètement barrée!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
La boite à bulles: une maison d’édition BD à découvrir absolument!!

(ici)

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :