“La vérité sur la lumière”, Audur Ava Ólafsdóttir, 2021, Zulma

Dyja habite un appartement encombré, vieillot et peu lumineux. Elle vit seule, prend ses gardes de sage-femme à Noël et cherche.
Le sens de la vie? L’intérêt de l’humain? La lumière? Le retour à la Nature?

Son parcours initiatique à travers les manuscrits philosophiques de sa vielle tante, les parents qu’elle croise à la maternité, le touriste australien qui loue l’appartement du dessus, vont lui apporter quelques réponses et mettre un peu de lumière dans sa vie.

Les personnages de ce nouveau roman d’Audur Ava Ólafsdóttir sont peut-être un peu plus déconcertants que d’habitude, le récit est un peu plus islandais que les autres, les non-dits sont plus énigmatiques…

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, à comprendre le fil conducteur, les longues citations des manuscrits de la grande-tante, mais une fois imbibée de cette atmosphère de nuit, de froid et de tempête, je me croyais là-bas.
Depuis que j’ai refermé le livre, je n’ai plus qu’une envie, aller en Island!

Cette autrice est vraiment douée pour les récits de contemplation, les instantanés poétiques et la jonglerie elliptique.

Si vous ne connaissez pas l’autrice, je ne conseillerais pas de commencer par celui-ci, mais il mérite d’être lu.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

1 comments On “La vérité sur la lumière”, Audur Ava Ólafsdóttir, 2021, Zulma

Qu'en dites vous ?