“La plus secrète mémoire des hommes”, Mohamed Mbougar Sarr

“La plus secrète mémoire des hommes”, Mohamed Mbougar Sarr, 2021, Éditions Philippe Rey

Diégane, au cours de ses études littéraires, croise le chemin d’un auteur clé dans la littérature francophone sénégalaise, un auteur entouré de mystère.
T.C. Elimane n’a écrit qu’un seul roman, un grand roman. Mais à sa sortie en 1938 “Le labyrinthe de l’inhumain” fait scandale, tant pour son contenu que pour sa forme littéraire. Alors qu’Elimane voulait juste écrire, cette polémique va l’anéantir et on perd sa trace.

Diegane, 80 ans plus tard, enquête. Une enquête littéraire, philosophique, existentielle et Historique.

Si je vous dis que ce roman est exigeant, qu’il faut admettre les 140 premières pages, comprendre les différents emboîtements temporels, je vais vous faire peur. Alors je ne vous le dis pas.

Si je vous dis que ce roman parle de livre dans le livre, d’écrivain dans l’écrivain, de littérature dans la littérature, vous allez passer votre chemin pensant que le sujet est ennuyeux. Alors je ne vous le dis pas.

Si je vous dis que ce roman incite à la réflexion sur l’humain, son rapport à la littérature, au mystique, à son passé, au poids de ses ancêtres, je sens que je vous perds. Alors je ne vous le dis pas.

Si je vous dis que ce roman est un nouveau regard sur ce qu’être noir signifie quand on veut prendre la plume dans le monde des blancs, vous n’allez pas vous sentir concernés. Alors je ne vous le dis pas.

Je préfère vous dire que c’est un grand roman, épique et foisonnant, riche et littéraire.
Je préfère vous dire “lisez-le”! (mais doucement)
Je préfère vous dire qu’il est encore dans la sélection Goncourt et que s’il gagne, il va vraiment relever le niveau littéraire de ce prix.

Vote: POUR!!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

4 comments On “La plus secrète mémoire des hommes”, Mohamed Mbougar Sarr

Qu'en dites vous ?