Pour la petite histoire : un trio amoureux, une belle-mère toxique, une femme en avance sur son époque, un secret de famille. Marge, jeune anglaise peu conventionnelle, découvre l’Île aux Moines en 38 et en tombe littéralement amoureuse. De l’Île, mais aussi de Blaise et Mathias, les meilleurs amis : l’un sera son ami, l’autre son amant.

Pour la grande histoire : Seconde guerre mondiale, collaboration, résistance, De Gaulle, Mitterrand, colonies, trahison et opportunisme politique.

Pour le décor : la Bretagne, le Golfe du Morbihan, la mer, l’Île aux Moines, la beauté.

Les personnages sont attachants, tant les principaux que les secondaires, les femmes sont fortes, les hommes moins. Qu’ils soient collabos, profiteurs de guerre ou patriotes, personne n’est tout blanc ou tout noir et chacun est abordé avec subtilité.

C’est un livre qui se dévore, qui nous plonge dans un univers unique que l’on prolonge volontiers « for real ». Je vous mets au défi de ne pas vouloir programmer un voyage pour aller voir de plus près ce si beau coin de France dépeint avec grand art par l’auteur. On y va, on cherche Kergantelec, Pen Hap et on admire la vue sur le golfe, sur l’île d’Arz.

%d blogueurs aiment cette page :