« La chambre des dupes », Camille Pascal, RL 2020, Plon

Après le 78e nom, le 34e château, le 28e titre de noblesse mon cerveau à gentiment imposé à mes mains de fermer le livre page 73 sous peine de surcharge cognitive.

 

Je n’y ai trouvé qu’un catalogue de courtisans de Louis XV, sans savoir qui suivre. Pour y voir clair, la néophyte que je suis devait prendre des notes, et j’avais un peu l’impression de vivre le boulot après le boulot quand je reprenais ce livre après ma journée de travail. Un minimum de pédagogie et de dépoussiérage de la part de l’auteur aurait été le bienvenu.

 

S’ajoute à cela, que chaque courtisane n’aspire qu’à se faire sauter pour obtenir des faveurs ou baiser sa concurrente pour récupérer SES faveurs, et, en 2020, j’ai envie d’autre chose que d’intrigues féminines d’alcôves.

J’aime pourtant les romans historiques, mais peut-être plus du côté du peuple, des artisans, des bâtisseurs ou des lettrés.

 

Abandon sans regret pour toutes ces raisons.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :