« La beauté des jours », Claudie Gallay, 2017, Actes Sud

Voilà, il ne me restait que celui-ci à lire de Claudie Gallay. Quelle autrice, mais quelle autrice !

Jeanne a une vie bien rangée, elle est aimée, ses filles sont épanouies.

Pourtant Jeanne a des tendances obsessionnelles : elle fait des listes, regarde les trains passer aux mêmes heures, cale son rythme sur celui des autres, suit des inconnus dans la rue… Elle est aussi obsédée par l’artiste très controversée Marina Abramović.

En suivant un homme dans la rue, elle retrouve Martin l’homme qu’elle a tant aimé adolescente. Sa vie bien rangée devient piquante.

Claudie Gallay c’est l’autrice des ambiances, des gens en marge et de l’intime.
Une douceur infinie se dégage de ses histoires et de ses personnages. On voudrait qu’elles ne finissent jamais.

Piochez dans sa bibliographie les yeux fermés (à part Victor), tout est bon. Mon préféré est « Seule Venise », mais j’ai aussi adoré « Mon amour ma vie » et « Les années cerises ».

Qu'en dites vous ?

En savoir plus sur Les Carpenters racontent

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture