« Histoire du fils », Marie-Hélène Lafon, 2020, Buchet Castel

Un siècle s’écoule entre l’accident terrible qui causera la mort d’Armand et la visite d’Antoine, l’arrière-petit-neveu, sur cette tombe d’un enfant de cinq ans. Un siècle en moins de deux cents pages. Des joies, des naissances, des abandons, des départs à la capitale, des retours dans le Cantal, des décès et surtout beaucoup d’amour.

L’histoire du fils c’est celle du fils qui meurt trop jeune, celle du fils ambitieux qui se couvrira de honte, celle du fils qui cherche son père, celle du fils qui prolonge les recherches de son père, celle du fils qui rencontre un autre fils et réunit les familles.

Mais l’histoire du fils, c’est avant tout la fulgurance de la vie. Cent ans, c’est si bref.

Très émouvant. Chaque mot compte dans les 170 page de ce texte très littéraire. Tous les sens sont en éveil.

Un beau roman.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :