Hilde Ingvarsdottir

Âge : 27 hivers

Poids : 70 Kg

Taille : 1,79 m

Rôle : Personnage secondaire

Description : Plutôt maigrichonne pour sa grande taille, mieux vaut ne pas la chercher car ses bras cachent une musculature forte et endurante. Ses yeux en amande et son demi-sourire perpétuel, lui donnent un air espiègle naturel. Ses cheveux blonds mi-longs en bataille sont le cadet de ses soucis. Toutefois, à l’approche d’un combat, elle les tresse consciencieusement, mettant en avant son visage anguleux.

Caractère : La simplicité à l’état pur. Pragmatique, franche, légère, pince-sans-rire, elle exècre la fausseté des gens. Elle est facilement d’humeur espiègle et la vérité de ses remarques est parfois dure à entendre. Hilde est sexuellement très libre. Elle ne s’encombre pas du regard des autres sur son changement fréquent de partenaire ni sa préférence pour le genre féminin.


Passé :

Née dans une famille de fermiers, elle est fille unique. Enfant plutôt turbulente dans son jeune âge, elle tomba gravement malade durant son huitième hiver. Cette maladie respiratoire, appelée poumon de gråll, était transmise par les grålls élevés par son père. Elle provoquait des difficultés respiratoires qui risquaient la sur-infection par des germes opportunistes. Elle fut obligée de rester enfermée presque une année entière. Rongée par la colère et l’incompréhension puisqu’elle se sentait simplement essoufflée, les premières semaines furent très difficiles à supporter. Pour tuer le temps, elle commença à viser des cibles hors de sa chambre avec tout ce qui lui passait sous la main. Agacée de retrouver la moitié de sa chambre dans la ferme, sa mère décida de lui offrir un arc et son père lui apporta le bois nécéssaire à la fabrication des flèches. Hilde parvint à canaliser sa colère dans ses entrainements et progressa rapidement. 

Le temps passa et son état s’aggrava jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus sortir du lit à cause d’un épuisement respiratoire. Le traitement du poumon de gråll étant purement symptomatique, il lui fallut s’armer de patience. Sa santé se dégrada jusqu’au coma et l’intubation, geste que peu de guérisseurs savaient pratiquer du fait de la rareté de la maladie. Malgré son jeune âge, se passage si proche de la mort la transforma définitivement. Elle apprit à relativiser et apprécier les choses simples, aboutissant à son pragmatisme d’aujourd’hui presque maladif.

Cette période traumatisa ses parents qui eurent, par la suite, tendance à la surprotéger. Elle ne réintégra l’école que tardivement et sortit diplômée à 15 hivers, deux hivers de retard par rapport aux autres. Elle n’abandonna pas son arc et élargit son champ de compétences, se découvrant une passion pour les haches. Après son diplôme, elle retourna aider ses parents à la ferme, tout en ayant interdiction d’approcher les bêtes.

Elle était âgée de 22 hivers lors de la grande invasion. Elle n’hésita pas une seconde à mettre ses talents d’archère à contribution. Cachée sur son toit sans que personne ne le sache, aucune de ses flèches ne manqua sa cible. Sans le savoir elle sauva Celeste d’une morsure meurtrière. Cette attaque la décida à s’enrôler parmi les Protecteurs. N’ayant pas la moindre notion d’escrime, elle échoua plusieurs fois les admissions. Après un entrainement intensif auprès d’un ami de son père chasseur, sa dernière tentative fut la bonne !


Conflits internes :

Pas grand chose puisqu’elle dit tout ce qu’elle pense et pense tout ce qu’elle dit.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :