« Élise », Marcel Sel, 2019, ONLIT éditions

Elles sont Allemandes, elles ont cru en leur führer, elles pensaient être le peuple de la race suprême. Puis elles ont eu peur, elles ont compris que tout était fini, que des hordes sauvages étaient aux portes de l’Allemagne, et que leur corps serait ravagé, détruit à jamais, sans aucune chance de réparation ou même de début d’excuses.

Elles ont été l’objet de la vengeance suprême des Russes sur les meurtriers nazis. Élise était l’une d’elles. François était son amant.

 

Prisonnier de guerre français affecté au travail agricole dans la campagne polonaise germanisée, François a vu, au cours de ses quatre années de détention, cette Allemagne descendre de son piédestal pour s’écrouler dans la fange. Mais il a vu aussi Élise, ou la baronne, ou un certain capitaine de la Wehrmacht, commencer à douter, à en vouloir à Hitler.

Pourtant le jour de son exécution, Élise dénazifiée depuis des mois criera « Heil Hitler ».

Trente ans plus tard, alors que sa femme vient de partir, il a besoin de réponses. On est dans les années 80, le bloc communiste est solide, ses réponses se trouvent de l’autre côté du mur.

 

Le personnage de François m’a agacée. Il est un peu niais dans ses réflexions et le choix de l’auteur de lui donner un langage parlé populaire tout au long du livre n’aide pas.

Mais c’est un bien piètre reproche comparé à la qualité de ce roman.

 

Ces différentes plongées en RDA, en Pologne communiste, en Allemagne nazie, en Italie d’après-guerre… Cette maitrise des époques, des lieux, des personnages aux noms germaniques, sans jamais perdre le lecteur… Ce sujet qui a fait couler tant d’encre, mais qui se renouvèle une fois de plus sous l’excellente plume de Marcel Sel… Ces voyages dans la tête d’Élise pour fuir cette longue nuit de viol par l’armée Bolchevick… Quel roman, mais quel roman!!

 

En fermant « Rosa », le premier roman de Marcel Sel, j’avais immédiatement commandé « Élise ». Quand mon amie blogueuse Émilie m’a proposé une lecture commune de son deuxième roman, je n’ai pas hésité une seule seconde. Et je crois bien que nous sommes raccords, tant sur « Rosa » que sur « Élise » 👉🏼 Envie de partager des livres.

 

Un roman à lire! Un auteur à lire!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :