«Deux secondes d’air qui brule», Diaty Diallo, RL2022, Seuil

Un quartier populaire rassemblant des habitants de toutes les origines et de toutes les couleurs.
Il fait chaud en ce mois de juillet, et pour se rassembler entre potes, entre voisins, voisines… il n’y a pas de jolis jardins privés.

Alors quand on veut faire la fête, griller des saucisses sur un barbecue, c’est l’espace public.

On occupe la dalle, le sous-sol d’un parking, les toits des immeubles, les caves… c’est une vie à plusieurs niveaux. Tout est bon sauf les pièces exiguës et surpeuplées des appartements.

Pourtant c’est là qu’on voudrait cantonner les jeunes de ce quartier. Et pour bien les pourrir, la police les contrôle plusieurs fois par jour, détruit leurs barbecues de fortune, les poursuit dans les rues et…leur tire dans le dos.
Il s’appelait Samy. Il avait 16 ans.

Le soulèvement se prépare.

Diaty Diallo écrit un livre culotté tant par le sujet que par le style. Elle l’écrit et elle est publiée!! 🙌🏽

Je suis assez imperméable aux styles très écrits, très travaillés. J’ai eu des moments de décrochage.

Mais la majeure partie de ce roman m’a happée. C’est bien construit, avec un mélange de syntaxe très littéraire et de langage des banlieues. Langage que j’ai compris puisque mon ado de la campagne dinannaise utilise le même. C’est dire si cette langue des cités, grâce à la musique, s’est répandue.

Une belle expérience de lecture en tout cas, qui a bousculé mes habitudes littéraires et m’a donné à voir cette jeunesse d’un autre œil.

4 comments On «Deux secondes d’air qui brule», Diaty Diallo, RL2022, Seuil

Qu'en dites vous ?

En savoir plus sur Les Carpenters racontent

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture