« China dream », Ma Jian, 2019, Flammarion

Ma Daode est directeur du « Bureau du rêve chinois », dont la mission est d’effacer de la mémoire collective tout souvenir, sale, cruel, sanglant, qui pèse sur l’histoire de la Chine: la grande famine, la décennie sanglante de la révolution culturelle, l’exploitation des travailleurs, les exactions, les emprisonnements, les expropriations, les délations…

L’objectif est d’aller vers l’avant, d’accomplir le rêve chinois du président Xi Jiping pour faire de la Chine, en 2049, au centenaire de la fondation de la République Populaire de Chine, le nouvel ordre mondial.

Ma Daode, personnage fictif, est chargé de contrôler et de mettre en œuvre cette amnésie collective: il imagine la fabrication d’une puce électronique à implanter dans les cerveaux du peuple.

Mais le voilà contraint à l’urgence: ses propres souvenirs d’horreur et de carnage le submergent. Plus il échafaude son plan, plus le passé ressurgit; un passé où il a tué, vu tuer, massacré, vu massacré, un passé où il est allé jusqu’à laisser massacrer ses propres parents, humiliés quotidiennement en place publique.

Dans un pays où aucune incartade n’est autorisée, Ma Daode peut-il encore espérer œuvrer pour le nouvel ordre chinois sans être démasqué?

______

La construction de ce récit est particulière: les événements présents et passés s’alternent en permanence avec un simple changement de typographie. Pour autant, je n’ai jamais été perdue.

N’étant pas une fine connaisseuse de l’Histoire chinoise, l’avant-propos m’a bien aidé. Je suis d’ailleurs allée le relire à la fin.

J’ai savouré cette lecture: un récit subversif, drôle, sarcastique, monstrueux et bien écrit, qui en 200 pages en dit long de la mainmise de la Chine sur le monde. Une bonne découverte!

Ma Jian est interdit de séjour en Chine, aucun de ses livres n’y sont publiés.

Traduit de l’anglais par Laurent Barucq.

Qu'en dites vous ?

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :