Celeste Grimsdottir

Âge : 25 hivers

Poids : 85 Kg

Taille : 1,92 m

Rôle : personnage principal 

Description : La noirceur de ses longs cheveux tranche avec la pâleur de sa peau sans défaut. Son visage ne frémissant pas d’une seule émotion, on pourrait le croire sculpté dans la pierre. Ses traits fins et délicats, ses pommettes hautes lui font une beauté austère. Seuls ses yeux d’un bleu si clair qu’on pourrait les croire aveugles, trahissent la tristesse qui l’habite. Malgré sa taille très légèrement supérieure à la moyenne féminine, son maintient droit et rigide la grandit plus encore. Il paraîtrait que son habileté au combat est telle, que l’on ne compte pas une cicatrice sur sa peau.

Caractère : Il est à l’image de son allure. Celeste est austère, glaciale et rigide. Son agressivité se ressent dans sa manière rêche de parler et sa bestialité dans son acharnement au combat. Cependant tout ceci n’est que le reflet de sa peine. Elle a été incapable de faire le deuil de sa famille morte sous ses yeux et sa peur viscérale de tisser de nouveaux liens a fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Si l’on passe outre ses défenses, c’est quelqu’un de loyal et d’intelligent qui ne cherche qu’à protéger (peut-être trop) les gens qu’elle aime.


Passé

Née dans une fratrie de cinq enfants, elle en est la cadette. Sa mère était professeure en petite école et son père professeur en grande école. Leur vie était modeste, mais tout le monde étaient heureux.

Celeste s’entendait à merveille avec Maksim et Olaf, les jumeaux,  qui avaient deux hivers de moins qu’elle. Lorsque Fryd, la petite dernière, naquit, au début de son dixième hiver, elle ne la lâcha plus, la trimbalant partout avec elle. Ses petites mains potelées et son sourire innocent l’émerveillaient. Sa relation avec sa grande soeur Rebeka, de cinq hivers son ainée, étaient plus difficile. Celeste cherchaient constamment son attention et, de ce fait, l’embêtait beaucoup. Malgré tout, les rares journées de paix entre elles deux, Rebeka prenait soin d’elle et lui racontait ses mésaventures parmi les Protecteurs.

Durant son dixième hiver, il y eut une attaque menée par une dizaine de drakøns. Ce jour là, toute la famille était dehors, se rendant ensemble au marché. Celeste avait besoin de chaussures, les jumeaux espéraient une friandise, Fryd ne pouvait rester seule à la maison  et Rebeka avait un jour de repos. Malheureusement, aucun des membres de sa famille ne survécu à l’attaque. Celeste les vit se faire dévorer un part un. Dans sa rage elle se jeta sur l’animal et parvint à le tuer. Retrouvée inconsciente dans les poils de la bête par un Protecteur, elle fut amenée à l’infirmerie construite à la hâte dans la cour de l’Åkvardem. La grande Protectrice est personnellement passée la voir. Elle vit dans cette enfant quelque chose qui la poussa à la prendre comme pupille. 

Celeste fut donc élevée au château. Malgré toute la tendresse que la Grande Protectrice lui donna, la jeune fille devint une coquille vide faite de tristesse et de colère et se noya dans son nouveau rôle de Protectrice, amoncelant les cadavres de drakøns derrière elle.


Conflits internes :

Longtemps elle fut persuadée de n’avoir besoin de personne, de réussir à grandir dans la solitude et apprendre à la supporter. Ce fut vrai de longues années. Lorsqu’elle rencontra Freya, elle tenta de se renfermer sur elle même. Sans succès. Aujourd’hui elle est tiraillée entre sa peur de la perdre et l’envie d’être avec elle.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :