L’apartheid était une politique gouvernementale en Afrique du Sud visant à séparer les blancs et les noirs. Elle a été abolie le 30 juin 1991, il y a à peine 28 ans ce mois-ci. J’ai découvert cette politique contre nature en lisant « Une saison blanche et sèche » de Brink. J’avais enchainé par « Au plus noir de la nuit » tellement j’avais été fascinée par cette écriture, la monstruosité des hommes et surtout par le fait que quelque part dans le monde, des hommes, des femmes, des enfants vivaient l’horreur au quotidien. Le plus inacceptable c’est que ce quotidien m’était contemporain : nous étions en 1988 !

Dans « Un turbulent silence », Andrée Brink situe son histoire au XIXe siècle. Au cœur d’une des plus incroyables et des plus sanglantes révolte des esclaves. Brink fait vivre ses personnages avec une intensité prodigieuse, à laquelle le lecteur ne peut être que happé.

Comme beaucoup d’intellectuels blancs, il a fait partie de ceux qui se sont battus pour l’abolition de l’apartheid, avec ses mots, avec sa plume ; et quelle plume !

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :