« Beate et Serge Klarsfeld », Pascal Bresson et Sylvain Dorange, 2020, La Boite à Bulles

Tout y est dans cette bande dessinée…

L’histoire: des gens d’exception qui mènent « Un combat contre l’oubli ». Ils sont quelques-uns comme ça dans le monde à avoir refusé de laisser les nazis couler des jours heureux après la guerre, voire continuer d’assouvir leur besoin de violence (Klaus Barbie au Chili). Ils se sont battus pour les faire tomber. C’est un vrai travail de fourmi, sans Internet, sans archives centralisées, sans polices nationales ou internationales, sans un sou en poche, obligés de vivre chez la mère de Serge alors qu’ils ont eux-mêmes deux enfants.

Le style: c’est limpide et pédagogique.

Le graphisme: travaillé dans un style classique, intemporel et beau.

Mais d’où ces gens tirent-ils leur force, leur activisme inébranlable, leur engagement pour l’individu?

Bravo encore une fois aux éditions La Boite à Bulles toujours aussi engagées et porteuses de valeurs, mettant en valeur des faits historiques ou des personnes dont on parle trop peu.

Je ne me lasse pas de votre maison. Vivement un prochain Quai des bulles pour vous rencontrer à nouveau!

 

Aussitôt lue, aussitôt mise dans les mains de mon ado qui la dévore. Pile dans son programme de 3e.

Vraiment à lire; on sort de là inspiré.e et reboosté.e!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?

%d blogueurs aiment cette page :