“Au nord du monde”, Marcel Theroux

“Au nord du monde”, Marcel Theroux, 2021, Zulma

Makepeace est la dernière habitante de cette ville du bout du monde dans le Grand Nord sibérien. Elle arpente cette cité fantôme d’anciens colons américains et travaille à sa survie dans un univers glacial et rude.

Lorsqu’elle croise le chemin de Ping, elle commence par lui tirer dessus, puis la soigne, s’attache, la perd et sa routine, déjà difficilement supportable, vole en éclats.

Makepeace prend la route et l’aventure commence. Pourquoi le monde s’est-il effondré? Qu’est-ce qui a mis fin à notre civilisation en quelques années? Existe-t-il un ailleurs?

Qu’est-ce que ça fait du bien de lire des livres haletants, qui racontent de vraies histoires, à l’imagination débordante et pourtant si réalistes, dont l’univers nous trotte dans la tête quand on les lâche, et dans lesquels on a hâte de se replonger à la première occasion.
“Au nord du monde”, c’est tout ça!

L’aventure postapocalyptique et l’anticipation si proche de ce que nous vivrons dans les 50 prochaines années donnent des frissons.
Tout y est: dérèglement climatique, virus, radioactivité, guerres, esclavage, famine, loi du plus fort, clanisme, dans un réalisme sidérant.
Quand on pense que ce roman a été publié la première fois en 2009! Un homme déjà bien au courant ce Marcel Theroux.

Foncez! C’est atrocement génial.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu'en dites vous ?