«Attaquer la Terre et le Soleil », Mathieu Belezi, Rl2022, Le Tripode

Au XIXe siècle, la France continue sa campagne de colonisation de l’Algérie. L’envahisseur a tant à apporter à ces sauvages incultes recouverts de vermines!
Il envoie dans les terres frustres et reculées deux groupes.

– Les colons agriculteurs débauchés dans la France profonde des déshérités. La peur, l’ignorance, l’espoir les nourrissent.

– Les pacificateurs armés pétris de haine et de violence, pour qui paix est synonyme de soumission.

Chacun de ces deux groupes a sa voix dans le roman: une femme courageuse et pleine d’espoir; un soldat sanguinaire et violeur.
On les observe courir à leur perte et participer à cette honte française qu’a été la colonisation de l’Algérie.
On les observe, mais l’emploi du « je » et du « nous » provoquent une immersion dérangeante. On est le colon. On est le soldat. On est l’envahisseur. Le pays auquel j’appartiens à fait ça, il y a à peine quelques générations.

La langue est sèche, efficace entre désillusion et cynisme. On en ressort enragé et triste.

Au-delà de l’œuvre littéraire superbe et envoûtante, ce roman est une pierre de plus sur mon chemin vers la décolonisation mentale. Il complète Le tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim, L’art de perdre d’Alice Zeniter ou encore plus récemment Les Méditerranéennes d’Emmanuel Ruben.

J’appartiens à une génération qui n’a pas étudié la colonisation. Tabou total.
La littérature est là pour pallier mes manques.

Vraiment, je recommande ce roman, qui mérite bien son prix Le Monde 2022.

1 comments On «Attaquer la Terre et le Soleil », Mathieu Belezi, Rl2022, Le Tripode

Qu'en dites vous ?

En savoir plus sur Les Carpenters racontent

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture