« Anaïs Nin sur la mer des mensonges », Léonie Bischoff, 2020, Casterman

Anaïs Nin, femme libre, bisexuelle, d’une sensualité débordante, est mise en dessin et en histoire dans cette superbe bande dessinée de Léonie Bischoff. Je découvre par cette occasion les deux autrices, grâce à la mise en avant de Bénédicte qui m’avait intriguée.

L’histoire de cette femme est plus que dérangeante et je ne cache pas m’être posé la question « Et s’il s’agissait d’un homme? »

J’aurais surement crié au scandale ou tout au moins au dégout.

Mais voilà, il s’agit d’une femme. Là où un homme serait taxé d’odieux manipulateur, d’incestueux et d’obsédé sexuel, j’y vois une femme qui casse les codes. Peut-être, il y a 20 ans, l’aurais-je taxée de nymphomane.

Elle se disait elle-même folle. Pourtant elle a continué de mener la vie qu’elle a voulue, sans se plier aux dictats de son époque. Admirable! Et n’ayons pas peur des mots, héroïque!

Une bande dessinée à découvrir. Une femme à rencontrer. Un travail artistique à admirer, qui fait penser à l’Art Nouveau de Guimard par cette merveilleuse végétalisation du dessin.

Qu'en dites vous ?