Emmanuelle…

À 13 ans, mon père me mettait entre les mains mon premier livre de littérature : « Des souris et des hommes » de Steinbeck. Je découvrais le pouvoir d’évocation des mots, le voyage, la culture. J’eus droit ensuite à Homère, Orwell, Maupassant… Merci cher père. Je suis reconnaissante de ce partage et je le perpétue depuis, avec les jeunes et les moins jeunes.

Cette culture littéraire, puis mes explorations en art, dans la mode, mes voyages m’ont ouvert encore d’autres univers, d’autres histoires que j’invente à mon tour, tant pour les oreilles de ceux qui m’écoutent que pour les yeux de ceux qui me lisent.

Vos retours sur mes histoires, mes mots, mon pouvoir d’évocation sont un incontournable pour moi. Ils me confortent, me permettent d’ajuster, m’évitent d’enfoncer des portes ouvertes ou de suivre des voies sans issue.

Merci à ceux qui prennent le temps de me lire et MERCI à ceux qui prennent le temps de commenter.

Ethan…

Partagé entre écrire et étudier la médecine, un avenir incertain et un avenir assuré, j’ai fini par choisir: les deux ! J’écris dès que je peux et j’avance tranquillement dans mes années de médecine. J’aime inventer, jouer avec les mots, les styles d’écriture. J’aime faire rire, j’aime les chutes qui surprennent.

Écrire, c’est ce qui m’anime, je vis à travers mes histoires. J’écris pour rêver, pour moi mais aussi pour mes amis et ma famille qui me lisent souvent. 

J’aime faire découvrir mon univers, depuis tout petit. Aujourd’hui je fais un grand pas dans le monde d’auteur et je commence mon premier gros chantier: une trilogie.

La médecine me prends du temps, alors je le fais vite et bien: j’étudie et je retourne à mes histoires. Lisez-les, appréciez-les, et si c’est le cas, dites-le moi.

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :