«À la ligne, feuillets d’usine», Joseph Ponthus, 2019, Éditions de la table ronde

La Bretagne

ce sont des paysages magnifiques

des pommes

et du bon cidre

 

Mais la Bretagne

c’est aussi ses usines

d’agroalimentaire

qui embauchent à

4 heures du matin

mon copain Manu

trop fatigué le soir

pour s’occuper de ses trois enfants

C’est aussi la maman de Fiona

la copine de lycée d’Ethan

qui est morte écrasée par une machine d’usine

C’est aussi mon beau-père

qui après 30 ans de découpe à la Cooperl

ne peut plus se servir de son bras droit

 

Quand j’ai ouvert ce premier roman

de Joseph Ponthus

j’ai ri en pensant

encore un qui se la joue original

avec ses retours à la ligne

et aucune majuscule

J’ai vite changé d’avis

Monsieur Ponthus m’a donné

une belle leçon

de littérature

 

Lisez ce roman

et si après vous arrivez encore à bouffer

un steak

je vous tire mon chapeau

 

Emmanuelle

végétarienne convaincue

 

Qu'en dites vous ?

Site Footer

%d blogueurs aiment cette page :