«Le Ghetto intérieur», Santiago H. Amigorena, RL2019, P.O.L.

On pensait avoir tout écrit sur l’Holocauste ? On n’avait pas encore écrit « Le Ghetto Intérieur ». Vicente Rosenberg aimait la Pologne, la langue allemande, ses auteurs et ses poètes, aimait l’Europe. Il aimait moins être juif : être juif lui pesait, de même que sa famille, sa mère et leurs fêtes religieuses. Mais en arrivant à Varsovie, jeune étudiant, il prend la Lire la suite...

«Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon», Jean-Paul Dubois, RL2019, Éditions de l’Olivier

Jean-Paul Dubois, nous conte l’histoire de Paul en alternant deux époques : sa vie en prison à Montréal et sa vie depuis son enfance. L’univers carcéral est décrit avec une réalité glaçante, dans tout l’immonde de la promiscuité qu’il faut supporter à deux dans 6m2. Mais Horton, son compagnon de cellule, biker à la carrure impressionnante, est là pour dérider cet Lire la suite...

Eux – Histoire Courte

Nous entrons dans la pièce. Il nous demande de nous assoir. Il n’y a qu’une seule chaise. Nous restons debout. Il nous redemande de nous assoir. Il est poli. Il n’est pas agacé, il est patient. Comment s’assoir ? Nous réfléchissons. Il attend, il est patient. Nous débattons intérieurement. Nous décidons de ne pas nous assoir. Nous ne pouvons pas Lire la suite...

«Rhapsodie des oubliés», Sofia Aouine, RL2019, Éditions de La Martinière

Abad, petit oublié, migrant de Barbès. Gervaise, petite oubliée, pute des trottoirs du XVIIIe. Colette, petite oubliée, mamie inutile mise au ban des travailleurs. Ethel, petite oubliée de mère en fille de la France collabo. Nour, petite oubliée, voilée et enfermée par sa famille. Les parents, petits oubliés dans leur misère de travailleurs non protégés… Des portraits vrais, attachants, portés Lire la suite...

«Sœur», Abel Quentin, RL2019, Les éditions de l’observatoire – Sélection Goncourt 2019

Jenny, 15 ans, introvertie, exclue, fan d’Harry Potter, s’ennuie dans sa bourgade de la Nièvre, est humiliée, lynchée sur Facebook, en décalage avec ses parents et commence à « avoir le seum ». En postant son désarroi sur les réseaux sociaux, elle devient la proie parfaite des recruteurs pour l’État islamique, représenté par Dounia, la grande sœur idéale, qui enfin la comprend, Lire la suite...

«Ces rêves qu’on piétine», Sébastien Spitzer, 2017, Éditions de l’Observatoire

1945… c’est fini… ils ont perdu… Mais ils ne se rendront pas en héros, non, ça ne leur ressemble pas. Ils seront lâches et monstrueux jusqu’au bout, faisant marcher leurs spectres d’un camp à l’autre dans les conditions les plus atroces, les brulant dans des granges et jetant leurs corps calcinés dans des charniers, empoisonnant leurs propres enfants, se suicidant Lire la suite...

Site Footer