Pour toi…

Petit rat, Mon gros tas. Mon compagnon,  Petit fripon. Discrète crapule. Sacrée tête de mule. Friand de pain, De pommes et de raisins. Tu laisses un coloc Dans sa grande cage. Le pauvre est sous l’choc. Fais bon voyage, Cocktail petit loufoque. Tequila sera sage. <figure><a href="https://carpentersracontent.com/wp-content/uploads/2019/06/IMG_4127.jpeg" data-elementor-open-lightbox="default" data-elementor-lightbox-slideshow="bc05b65" data-elementor-lightbox-index="0"><img src="https://carpentersracontent.com/wp-content/uploads/2019/06/IMG_4127-150x150.jpeg" alt="Rat Cocktail4" /></a></figure><figure><a href="https://carpentersracontent.com/wp-content/uploads/2019/06/IMG_4137.jpeg" data-elementor-open-lightbox="default" data-elementor-lightbox-slideshow="bc05b65" data-elementor-lightbox-index="1"><img src="https://carpentersracontent.com/wp-content/uploads/2019/06/IMG_4137-150x150.jpeg" alt="Rat Lire la suite...

Je suis – Histoire courte

Je suis là, debout, encrée sur mes deux pieds, et je regarde. Je regarde la ville vivre, je vois son coeur battre, battre au rythme des pas sur le goudron humide. Je suis là moi aussi, mon âme vibre, résonne, mon être se mêle et s’entre-mêle dans le tourbillon de vie qui déferle sur la forêt de gratte-ciels. Je suis. Lire la suite...

C’est mon bateau – Histoire courte

– Papi, il est à toi ce bateau ? C’est mon bateau, répondit fièrement le vieillard. Pourtant il est tout petit. Tu n’en voulais pas un plus gros ? C’est mon bateau, soupira-t-il, un demi sourire et le regard loin vers l’horizon.  Est ce que des pirates ont déjà voulu te le voler ? Le vieil homme planta ses yeux Lire la suite...

Retour de vague – Histoire courte

Ce paysage chaotique me plonge dans de lointains souvenirs. Je n’étais pas revenu ici depuis quinze ans. Peut-être vingt. Rien n’a changé. Les rochers qui déchirent les vagues. La grève esseulée et triste. Un ciel gris à perte de vue. J’étais ado. Avec maman et Eddie, mon frère, on venait ici tous les étés. On défaisait nos valises le 3 Lire la suite...

Bleu comme tes yeux – Histoire courte

Ce ciel bleu apaise ma rage. Tout va toujours mieux lorsque le ciel est bleu. Bleu comme tes yeux.  Cette trouée vers la liberté éclaire l’obscurité de ma geôle. Noire. Noire comme mon coeur, noire comme ma haine. J’aimerais m’envoler vers ce halo de lumière. Vers toi. Au lieu de cela, je suis enchainé dans ces ténèbres. Épaisses. Étouffantes.  Je Lire la suite...

Famille d’accueil – Histoire courte

Rose marchait depuis si longtemps. Elle était épuisée. Ses muscles la faisaient souffrir. Le souffle court, elle trainait sa carcasse osseuse comme elle pouvait. Elle trébucha et vint heurter durement le sol. Elle aurait pu rester là, allongée sur le bitume humide. Attendre que quelque chose vienne. N’importe quoi. Mais ce n’était pas Rose. Rose était forte. Téméraire. Combative. Elle Lire la suite...

Le collectionneur – Histoire courte

J’ai plein de jetons. Je les collectionne. Des rouges, des bleus, des gris. Quelques jaunes quand j’ai de la chance. Je les mets tous dans une boîte de métal. J’aime le bruit qu’ils font quand je l’attrape. J’ai dû acheter une nouvelle boîte. L’autre était pleine. Je n’ai pas beaucoup d’argent, alors elle n’est pas très jolie. Mais ce n’est Lire la suite...

Je suis raté – Histoire courte

On m’appelle le raté. Rackmav’ le Raté. Ce n’est pas méchant. C’est vrai que je suis raté. Aussi raté que cet oiseau antique. Le manchot empereur. Je suis comme lui. Un oiseau condamné à marcher. Là où je vis, il faut être Dur. Fort. Sans pitié. Chaque être vivant qui m’entoure est une forteresse de sauvagerie. Moi je suis raté. Lire la suite...

J’attends… – Histoire courte

Elle m’a laissé tomber, je ne lui en veux pas, elle n’a pas dû faire exprès, je vais prendre mon mal en patience, attendre son retour, elle a souvent la tête ailleurs en ce moment, elle ne pense plus à moi, cela me rend triste, je l’aime beaucoup Sarah, et je sais qu’elle m‘aime beaucoup, donc je ne m’inquiète pas, Lire la suite...

«Assassins», Philippe Djian, 1994, Gallimard

Patrick Sheahan, 45 ans, oscille entre dépression et ennui mortel, entre sa maison démodée, Marc, son ami et patron très exclusif, ses voisins dont la femme est sa maitresse, et l’usine dans laquelle il travaille, qui pollue toute l’eau de la région mais emploie la moitié de la ville. Son chemin croise celui de Eileen MacKeogh, personnage féminin très attirant, Lire la suite...

«Les particules élémentaires», Michel Houellebecq, 1998, Flammarion

Houellebecq par-ci, Houellebecq par-là, Houellebecq le misogyne, Houellebecq le provocateur… Parfois il faut bien se faire une idée par soi-même. C’est chose faite ! Et quand on part avec une idée négative d’un auteur, l’effet n’en est que positif. Deux demi-frères, nés d’une mère qui n’éprouve aucun intérêt pour eux, de pères inutiles ou presque, peuvent difficilement avoir un destin glorieux. Lire la suite...

«La femme qui dit non», Gilles Martin-Chauffier, 2014, Grasset

Pour la petite histoire : un trio amoureux, une belle-mère toxique, une femme en avance sur son époque, un secret de famille. Marge, jeune anglaise peu conventionnelle, découvre l’Île aux Moines en 38 et en tombe littéralement amoureuse. De l’Île, mais aussi de Blaise et Mathias, les meilleurs amis : l’un sera son ami, l’autre son amant. Pour la grande histoire : Seconde Lire la suite...

«Le bleu du lac», Jean Mattern, 2018, Sabine Wespieser éditeur

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans les transports en commun, avec la tête encombrée par vos pensées, qui tournent en boucle sur un seul sujet, comme une rumination incessante, sans pause et sans respiration ? Vous avez beau tenter de revenir à la réalité, ces pensées obsessionnelles reviennent sans répit. C’est ce que subit Viviane Craig ce jour-là, pianiste de renom, retirée Lire la suite...

«Le crime du comte de Neville», Amélie Nothomb, 2015, Albin Michel

J’ai découvert Amélie Nothomb à travers « Stupeur et tremblement » en 1999. J’avais tellement aimé ce livre et cette auteure que je n’avais plus osé en lire d’autres, de peur d’être déçue. Le temps a passé. Mon approche des livres et des auteurs a changé et je me donne 2 ans pour rattraper mon retard sur l’énOrme bibliographie d’Amélie Nothomb. Le Lire la suite...

Site Footer